Les 12 muscles indispensables chez le runner

On sait que la course sollicite l’ensemble du corps et des muscles mais 12 d’entre eux le sont plus que les autres. Pour s’améliorer et bien s’entraîner, il est important de connaître ces 12 muscles indispensables chez le runner. Ils se séparent en deux parties : ceux du haut du corps et ceux des jambes.

La partie haute du corps :

Celle-ci a un rôle d’équilibre. Elle doit donc être tonique pour faciliter le travail des jambes.

1. Les deltoïdes :
deltoides

 

Ce sont les muscles de vos épaules qui permettent au bras de s’élever sur le côté, vers le haut, vers l’arrière. Ils se composent de trois faisceaux pour chacun des mouvements. Les deltoïdes fonctionnent avec les pectoraux pour le mouvement de balancier vers l’avant et avec les dorsaux pour le mouvement vers l’arrière.

2. Les pectoraux :

pectoraux

Ce sont les muscles de votre poitrine qui permettent aux bras de se projeter vers l’avant.

3. Les muscles dorsaux :

dorsaux

Ce sont les muscles antagonistes aux pectoraux puisqu’ils font l’inverse de ces derniers soit le mouvement des bras vers l’arrière.

4. Les muscles spinaux :

spinaux

Ils sont importants puisqu’ils se situent depuis la nuque jusqu’au bas du dos. Ils permettent de relier les vertèbres entre elles et participent donc à tous les mouvements du tronc (se redresser, le tourner, l’ incliner…).

5. Les abdominaux :

abdominaux

Ce sont des muscles très sollicités puisqu’ils permettent les mouvements de rotation et d’inclinaison. Ils sont importants durant la course pour l’équilibre, la posture du bassin et du dos. Ils jouent également un rôle dans la respiration et la résistance aux impacts.

6. Les lombaires :

lombaires

Ce sont les muscles situés au bas du dos. Eux aussi jouent un rôle dans l’inclinaison et la rotation du tronc. Ils permettent de stabiliser le bassin notamment.

7. Le psoas iliaque :

psoas iliaque

Ce muscle est situé au niveau du bassin. Il permet le fléchissement des hanches et travaille avec les abdominaux. Il est important pour les mouvements de jambes.

La partie basse du corps :

C’est elle qui s’occupe de propulser votre corps en avant. Il est important qu’elle soit puissante et qu’elle puisse vous permettre d’allier amplitude et résistance à l’effort.

8. Les muscles fessiers :

fessiers

Comme les adducteurs, ils se décomposent en trois parties : petits, moyens et grand fessiers. Ce sont les muscles les plus puissants de votre corps. Ils permettent l’extension des cuisses et donc la propulsion.

9. Les quadriceps :

quadriceps

Ce sont nos gros muscles sur l’avant de la cuisse. Gros en effet car ce sont les plus volumineux du corps humain. C’est sur eux que vous reposez votre poids.En running, ils sont importants pour l’amorti.

10. Les ischio-jambiers :

ischio-jambiers

Ces muscles se situent derrière les cuisses cette fois. Ce sont donc les antagonistes des quadriceps. Les ischio permettent de fléchir les genoux.

11. Les triceps suraux :

suraux

En fait c’est tout simplement les mollets. Ils sont aussi composés de trois parties distinctes qui permettent de stabiliser vos jambes sur vos pieds. De plus, ils ont un rôle dans l’extension du pied donc sont importants quand vous poussez vos pieds au sol.

12. Les muscles de la voûte plantaire :

voute plantaire

Ces derniers sont placés sous vos pieds. Ils servent de maintien aux pieds (ligaments, tendons) et empêchent qu’ils « s’écrasent ».

Enfin, n’oubliez pas qu’un autre muscle travaille dur quand vous courez : c’est le cœur ! Prenez soin d’eux pour avancer toujours plus vite et plus loin ! Pour savoir comment travailler chacun d’eux, lisez l’article « Comment travailler ses muscles de façon isolée ? »

A propos de l'auteur

Eloise

Passionnée de sport et de voyages. Community Manager qui aime écrire et partager !

1 Commentaire

Laisser un commentaire