Pourquoi courir à un moment de la journée plutôt qu’à un autre ?

Vous vous demandez à quelle moment de la journée votre footing sera le plus bénéfique et efficace ? Tout dépend bien sûr de vos objectifs. Ce choix de l’heure tout le monde ne l’a pas me direz-vous mais si vous l’avez, cet article pourra certainement vous aider !

On a tous nos préférences concernant l’heure du footing. Certains préfèrent s’y adonner le matin, d’autres entre midi et deux et enfin il y a ceux qui le savourent le soir en sortant du travail. Mais chaque horaire à un impact différent sur votre corps.

Pour ceux qui sont du matin, vous avez choisi l’heure la plus efficace pour mincir rapidement. L’idéal est d’aller courir à jeun si vous avez un objectif de perte de poids.

Le matin, votre corps est en forme mais veillez à ce qu’il soit complètement réveillé avant de vous lancer pour ne pas trop le malmener et éviter de vous blesser. En effet, la température corporelle est au plus bas le matin donc vos muscles seront plus contractés. Pour cela, levez-vous, buvez de grands verres d’eau et étirez-vous. Une fois fait, enfilez vos baskets et c’est parti !

Si vous avez la matinée devant vous, choisissez de courir entre 9h et 11h, c’est à ce moment-là de la journée que l’agilité et la précision des mouvements est la meilleure.

Les avantages de courir le matin sont significatifs : cela vous réveille, vous donne de l’énergie pour la journée et vous dormirez mieux la nuit. Et puis le matin est synonyme de calme, l’activité frénétique de la journée n’a pas commencé, la foule dort encore. Le footing matinal est donc idéal pour partir du bon pied !

Evidemment, puisque ce n’est jamais ou tout noir ou tout blanc, voici quelques inconvénients : vous devrez vous lever un peu plus tôt et vous aurez certainement un peu plus faim tout au long de la journée. Mais vous avez un mental assez fort pour vous lever tôt et aller courir alors il en sera de même pour contrôler une petite envie de grignoter.

Séance matinale conseillée : 40 minutes / 1h à allure modérée.

 

Ceux qui préfèrent courir durant la pause-déjeuner, vous avez choisi l’horaire pratique qui permet de ne pas perdre de temps. Vous profitez d’un creux dans la journée pour vous faire plaisir. Cela va vous permettre de faire une réelle pause dans votre journée de travail et de gagner en efficacité l’après-midi.

L’entraînement en mi-journée est avantageux car votre corps est totalement réveillé mais pas encore épuisé par la journée et il laissera le temps à votre corps de digérer l’effort ce qui ne perturbera pas votre sommeil.

Attention toutefois à ne pas négliger votre petit-déjeuner ni votre déjeuner. En effet, il est indispensable de bien manger le matin si vous allez courir le midi, le petit-déjeuner devient alors le repas le plus important. N’hésitez pas à manger une barre de céréales en plus avant votre entraînement pour éviter l’hypoglycémie. Enfin, le risque est de négliger votre repas du midi par manque de temps. Préférez donc une douche rapide afin de pouvoir profiter d’un déjeuner équilibré et d’éviter les sandwichs.

Séance de mi-journée conseillée : Echauffement de 20 minutes. Sur piste : fractionné (10X400m ou 6X800m). Dans la nature : (6X3min ou 3X6min).  Retour au calme de 15 minutes.

 

Enfin, les tardifs qui en profite le soir, c’est parfait  pour vos performances ! Entre 17h et 19h, votre corps est au top de sa forme grâce notamment à votre température corporelle élevée. C’est en effet à ce moment qu’elle est la plus élevée et elle réduit ainsi la contracture de vos muscles, vos jambes semblent plus légères, votre métabolisme est plus rapide et cela permet aussi d’évacuer plus vite la chaleur produite durant votre footing.

Physiologiquement, vous êtes plus fort le soir donc c’est là que vos résultats seront les meilleurs. Votre puissance musculaire et vos capacités pulmonaires augmentent à cette période de la journée. Il n’en faut pas plus pour se motiver !

L’inconvénient principal d’aller courir le soir est certainement cette histoire de motivation. En effet, il est difficile de faire l’impasse sur la fatigue physique ou mentale apportée par une journée de travail intense et/ou stressante. De plus, aller courir trop tard peut nuire à votre sommeil car votre rythme cardiaque aura plus de mal à ralentir.

Séance du soir conseillée : Echauffement de 20 minutes à une allure assez soutenue. Sprints : 10 fois 30 secondes / 30 secondes ou 5 fois 2 minutes rapides / 1 minute au trot. Retour au calme de 15 minutes.

Conclusion : le meilleur moment pour courir reste celui que vous choisissez, celui auquel vous êtes le plus disponible et motivé ! N’oubliez pas que votre corps est une machine formidable qui s’adapte en fonction de vos habitudes et que c’est en le sollicitant de manière toujours différente qu’on s’améliore. A bientôt les runners !

A propos de l'auteur

Eloise

Passionnée de sport et de voyages. Community Manager qui aime écrire et partager !

Laisser un commentaire